sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 111 : Jirô Taniguchi, 'Icare' (2005)

Roman graphique sur un enfant qui naît sachant voler. Il est tout de suite pris comme sujet d’étude par un groupe de recherche gouvernemental et élevé dans une serre où on l’étudie et où on le regarde s’envoler, sans jamais le laisser sortir, jusqu’à ce que, devenu jeune homme, il tombe amoureux d’une scientifique qui travaille dans l’équipe, qui l’aide à s’échapper. Une autre branche du gouvernement, les services secrets peut-être, ou alors une branche secrète de l’armée, convoite le jeune homme et, à l’aide de mutants aux pouvoir multipliés, cherche à le récupérer.

 

Conçu comme une série avec plusieurs épisode, le projet a été créé en coproduction avec une grande maison d’édition japonaise, qui a tenu a restructurer le scénario, qui finalement se termine pour l’instant au moment où Icare arrive à s’échapper avec la scientifique. On suppose que par la suite, il y aurait eu une longue lutte entre Icare et ses ennemis et entre Icare et les mutants, jaloux de ses pouvoirs.

 

Ce n’est pas forcément le meilleur scénario de Moebius, ni le meilleur album de Taniguchi, qui tombe un peu trop dans le travers du manga (scène de sexe soft, sado-masochisme, grands yeux avec reflets, violences sanglantes, etc.)

 

icare.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 111 : Jirô Taniguchi (dessin), scénario (Moebius), Icare (Paris : Kana Dargaud-Lombard, 2005)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



25/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres