sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 23 : Daniel Clowes, 'Mister Wonderful' (2011)

Un superbe album qui ressemble à un strip américain conventionnel, mais qui raconte en réalité et avec une tendre ironie la rencontre d’un homme d’âge moyen, divorcé et souffrant de solitude, et d’une femme dans le même cas, les deux se retrouvant dans un café sur l’instance d’amis communs.

 

C’est de nouveau la vacuité de la classe moyenne américaine qui est caricaturée, mais avec tendresse aussi : les deux protagonistes veulent une relation, et ne savent plus comment s’y prendre, veulent apparaître intéressants et n’en ont plus l’énergie ni les illusions. Ils finiront quand même ensemble.

 

Manière très intéressante d’utiliser les carrés de dialogues entre ce que les protagonistes disent et ce qu’ils pensent, concrètement un phylactère blanc pour ce qu’ils disent et, superposé, un carré jaune pour ce qu’ils pensent. Comme ce qu’ils expriment est très conventionnel, vu que c’est une première rencontre, on voit des bouts de ce qu’ils disent, mais c’est surtout ce qu’ils pensent qui est intéressant et qu’on peut lire en entier.

 

Mister-Wonderful-Clowes.jpg

 

MrWonderful2.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 23 : Daniel Clowes Mister Wonderful (Bègles : Cornélius, 2011)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



10/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres