sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 32 : Joe Sacco, 'The Fixer' (2003)

Excellent BD-reportage sur Sarajevo et son histoire récente, entre serbes nationalistes, croates, crapules mafieuses qui en profitent pour trafiquer, forces étrangères et intermédiaires.

 

The Fixer en question est Neven, quelqu’un qui a été soldat dans un des groupes armés et qui sert aujourd’hui d’intermédiaire, contre argent. Le reportage commence avec l’arrivée du « journaliste » ou du dessinateur, qui veut faire quelque chose sur Sarajevo, qui s’installe au Holiday Inn, et qui se laisse harponner par ce Neven et ses histoires.

 

Finalement, à travers ce que raconte Neven – dont on ne sait pas s’il raconte la vérité, une partie de la vérité, ou qu’il s’invente une vie de baroudeur – c’est toute une réalité de la guerre, avec ses drames, mais aussi ses bons moments, les trafics et les haines, mais aussi l’anarchie totale et la possibilité de vivre une certaine liberté dangereuse.

 

Le dessin ressemble à du Robert Crumb un peu moins tremblé et plus réaliste, et les ambiances sont extrêmement bien rendues.

 

Panorama du roman graphique* # 32 : Joe Sacco, The Fixer (Paris : Rakham, 2012)

 

sacco-fixer-ill.jpg

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



19/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres