sergiobelluz

sergiobelluz

Pesaro (3) : Anna l’Italienne ou Les tas pontificaux.

Anna l’Italienne apprécie l’opéra en dilettante, elle en aime la distraction estivale (Pesaro est une petite ville de province).

 

Elle souligne que pendant longtemps Le Marche, la région, a été propriété des États Pontificaux, qui séparaient le Nord et le Sud de l’Italie, ce qui aurait eu l’effet de rendre les Pesaresi et les Marcheggiani plus coincés ou en tout cas plus timides et timorés.

 

Anna l’Italienne a rencontré Anna la Polonaise comme elle m’a rencontré : en août, au Festival Rossini de Pesaro, dans la file poireautant devant le Teatro Rossini pour obtenir une place au loggione à vingt euros.

 

©Sergio Belluz, 2017, Le journal vagabond (2014).

 

2015 Mazza Annamaria Desiderio.JPG

 

Illustration : « Desiderio »©Annamaria Mazza, 2015.



06/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres