sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 36: Adrian Tomine, 'Blonde platine' (2002)

Il s’agit de quatre « nouvelles » :

 

Alter Ego, sur un jeune écrivain en mal d’inspiration qui vit en couple mais va rechercher une de ses ex-copines de high-school.

 

Blonde platine, sur un jeune homme moyen et timide qui est amoureux d’une vendeuse blonde de cartes postales (il lui en achète régulièrement dans l’espoir, toujours déçu, qu’elle le remarquera), elle est en couple, mais a aussi des aventures, en particulier avec le voisin du jeune homme, un médiocre tombeur.

 

Escapade Hawaïenne, sur une jeune femme d’origine chinoise, mais en rupture de milieu, employée dans une centrale d’appel et mal dans sa peau, et qui va finir par tomber sur un homme qui la trouve drôle et belle .

 

Alerte à la bombe, sur un groupe de collégiens et leur vie sociale, entre parties alcoolisées et coucheries. La bombe en question, c’est celle qui tombe sur un jeune homme dont le meilleur ami est assez asocial et qui se trouve être gay, alors que lui pense ne pas l’être et finit par rejeter l’autre, par conformisme social.

 

Ces quatre récits sont très élégamment dessinés dans le style manga japonais, au dessin précis et géométrique qui met en relief les conformismes et les violences sociales, mais aussi les solitudes urbaines.

 

Summer-Blonde.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 36: Adrian Tomine, Blonde platine (Paris : Seuil, 2003)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



28/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres