sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 75: Jean-Philippe Peyraud (dessin), Philippe Djian (texte), 'Lui' (2010)

Il s’agit au départ d’une pièce de Djian en trois tableaux ou trois actes. Un homme discute avec les femmes qu’il a aimées, on ne sait pas si elles sont vivantes ou mortes. Le graphisme ressemble aux dessins de Kiraz (Les Parisiennes, dans le magazine huppé de Marcel Dassault, Jours de France), avec des couleurs différentes pour chaque femme, bleu-verte, noir et blanc ou orangé. Il s’agit d’un long dialogue entre lui et chacune de ses maîtresses. On ne sait pas s’ils les a toutes violées et tuées.

 

Le lieu de l’action est une villa moderne avec vue sur la ville et la mer, et le milieu social est plutôt classe moyenne aisée.

 

Un peu convenu, presque du vaudeville. Surprenant pour l’auteur de 37,2 le matin, la seule surprise étant que ce personnage déraille dans sa maison, se casse volontairement un doigt et s’arrache une dent et qu’il a peut-être tués ces 3 femmes qui le hantent…

 

lui.jpg

Panorama du roman graphique* # 75: Jean-Philippe Peyraud (dessin), Philippe Djian (texte), 'Lui' (Paris : Futuropolis, 2010)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



08/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres