sergiobelluz

sergiobelluz

Panorama du roman graphique # 99: Yoshihiro Tatsumi, 'Coup d’éclat' (2003)

À nouveau, dans ce 'gekiga' ou manga d'auteur dont il est un des premiers créateurs, Yoshiro Tatsumi nous offre toute une série de « nouvelles » sur des marginaux de la société japonaise dans un dessin très blues, qui met d’abord en scène un employé marié bientôt à la retraite et qui panique à l’idée de se retrouver à la maison avec sa femme avec qui il ne fait plus l’amour depuis 10 ans. Il prend toutes ses économies et s’offre la belle vie (sexe, grands restaurants, jeu) et a même l’occasion de coucher avec une très jeune secrétaire qui travaille avec lui et qui vient d’être lâchée par son copain. Il en était secrètement amoureux. Par dépit, elle tombe dans ses bras. Malheureusement, au moment de lui faire l’amour, il n’y arrive pas (« ils pleuraient tous les deux. Chacun avait voulu cette aventure pour dire adieu à quelque chose. »).

 

On y trouve aussi un dessinateur frustré de livre pour enfants qui voudrait dessiner du porno, un jeune homosexuel secrètement amoureux de son copain de classe, un ancien malfrat qui élève un scorpion, un écrivain en herbe entretenu par une prostituée. Très touchant. Tatsumi est un des inventeurs du gekiga, le manga « sérieux », ou roman graphique japonais.

 

coups.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 99: Yoshiro Tatsumi, 'Coup d’éclat'  (Paris : Vertige Graphique, 2003)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.



12/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres