* Kazuichi Hanawa * - sergiobelluz

sergiobelluz

sergiobelluz

* Kazuichi Hanawa *


Panorama du roman graphique # 106 : Kazuichi Hanawa, 'Contes du Japon d’autrefois' (2008)

Des légendes japonaises, dans ce même dessin pataud et naïf en noir et blanc qui caractérise Kazuichi Hanawa, avec ce mélange de vie paysanne et de petits et grands démons qui peuplent les histoires japonaises.

 

Un peu décevant quand même au niveau de la narration, assez incohérente quelquefois.

 

cont.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 106 : Kazuichi Hanawa, Contes du Japon d’autrefois (Paris: Kana, 2008)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.


19/10/2015
0 Poster un commentaire

Panorama du roman graphique # 105 : Kazuichi Hanawa, 'Dans la prison' (2005)

Autobiographie documentaire d’un prisonnier devenu zen, encre.

 

On vit la vie quotidienne et la routine des prisonniers de droits commun d’une prison japonaise, et la vie de Kazuichi Hanawa, le dessinateur, emprisonné réellement pour possession d’arme.

 

La série télévisée américaine 'Life' a dû s’en inspirer, avec son prisonnier condamné injustement et qui, dans la dureté de sa cellule, lit un livre sur le zen et renaît avant de ressortir pour réintégrer la police et faire la justice de manière tout aussi zen.

 

Très touchant et très juste dans le côté « trouver le bonheur dans les obligations et les tâches quotidiennes ».

 

jail.jpg

 

Panorama du roman graphique* # 105 : Kazuichi Hanawa, 'Dans la prison' (Angoulême: Ego comme X, 2005)

 

(la suite au prochain épisode)

 

*On devrait dire « narration graphique »: sous l’étiquette commerciale de « roman graphique » (de l’américain « graphic novel ») sont réunies des bandes dessinées pour adultes où l’on trouve fictions, biographies, récits de voyage ou reportages.

 

©Sergio Belluz, 2015.


18/10/2015
0 Poster un commentaire