sergiobelluz

sergiobelluz

Un moment à Chêne-Bourg

Juste après une pause à la buvette de la Place Favre, je me promène dans ce qui reste du vieux Chêne-Bourg en banlieue de Genève.

 

Il y a une pizzeria avec une belle terrasse à l’ancienne, pleine de géraniums à l’extérieur, ça s’appelle ‘La Tarantella’.

 

En passant devant, j’entends parler napolitain, c’est bon signe.

 

Un peu plus loin, une gare CEVA (le RER genevois) est en train de surgir sur l’arrêt Chêne, le lieu de l’ancienne gare qui longeait le tracé de la ligne française de train, partant de la Gare des Eaux-Vives pour Thonon et Évian.

 

Autour de cette gare en devenir, des vestiges de ce que fut le village de Chêne-Bourg, une très jolie maison qui doit dater du début du XXe siècle, sur laquelle on lit « Anciennement École de Musique ».

 

Le mot « anciennement » a été rajouté après, probablement parce qu’on ne pouvait pas effacer « École de Musique ».

 

Qu’est-ce qu’elle pouvait bien offrir comme cours, à son époque, cette École de Musique ?

 

Il y a aussi une trattoria, le ‘Borgia’, avec une belle terrasse cachée derrière.

 

Plus loin encore, une École Montessori squatte une petite maison de village. Comme il fait chaud, les fenêtres sont ouvertes, on voit bouger de beaux rideaux rouges.

 

Toutes ces maisons ont leur bout de verdure, derrière et, devant, leur portail pour y accéder.

 

C’est toujours ce qui me frappe, à Genève, ces poches anciennes qui résistent quand même à la spéculation et que des chanceux (ou fortunés) habitent.

 

©Sergio Belluz, 2019, le journal vagabond (2018).

 

 

IMG_20180708_191944.jpg

 

IMG_20180708_192419.jpg

 

IMG_20180708_192039.jpg

 

IMG_20170715_151004.jpg



29/03/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres