sergiobelluz

sergiobelluz

Le cinoche, le bon: 'Totò Truffa 62'

Hier soir, j’ai regardé avec amusement Totò Truffa 62, où Totò est en duo avec un autre acteur, et où on passe en revue tous les moyens qu’il a de récolter de l’argent pour payer les études de sa fille dans un pensionnat chic (L’Istituto Lausanne !).

 

Si l’histoire part en quenouille, les numéros, eux, sont très drôles.

 

Le scénario fait cohabiter les sketches de Totò et de son acolyte (Nino Taranto), censés être d’anciens transformistes (ils se déguisent en plein de personnages, hommes et femmes) et une petite intrigue amoureuse (la fille de Totò tombe amoureuse du fils du commissaire de police qui veut faire arrêter Totò, un ami de collège).

 

Ça ne casse rien, bien sûr. Mais les sketches sont hilarants, avec cette verve napolitaine qui tombe volontiers dans l’absurde ou le sous-entendu subtil.

 

Et puis, pour moi, il y a toujours ces à-côtés passionnants, dans les vieux films : des façons de parler, des usages, des images de villes telles qu’elles étaient il y a cinquante ans et plus, la musique qui était à la mode – en l’occurrence, le cha-cha-cha et le début du rock’n’roll façon Be Bop A Lula de Gene Vincent) – et la façon dont les jeunes trompaient les adultes.

 

Il y a une vraie sociologie dans les films, ils ont figés dans le temps des moments très précis qu’ils ont souvent décrits sans y penser (c’était la réalité du moment, ou plutôt ce qu’on estimait être le réel).

 

J’ai par exemple pensé à ma mère qui, dans ces années-là, était aussi avide de rock’n’roll, et de vivre, et d’échapper au terrible ennui familial.

 

Ces films-là me font ressentir ça de l’intérieur et de l’extérieur à la fois : ils renferment, sans le vouloir, la logique de ces époques.

 

On en arrive toujours à ça : ce qui nous semble logique, normal, évident, courant, moderne, sera désuet dans quelques années, et c’est ce décalage de temps qui séparera ce qui était vraiment réel de ce qui n’était que circonstanciel.

 

©Sergio Belluz, 2018, le journal vagabond (2017)

 

Totò Truffa.jpg

 

 

toto_truffa_62_6.jpg



20/08/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres